Actualité juridique

30 octobre 2019

Deshoulières Avocats obtient la condamnation de Jean-Marie Le Pen pour injures homophobes

Le 3 octobre 2019, la Cour d’appel de Paris a condamné le cofondateur du Front national pour des injures publiques homophobes. Jean-Marie Le Pen n’ayant pas fait appel, la décision est définitive. 

Deux condamnations pour injures publiques confirmées

La Cour d’appel de Paris a confirmé la condamnation de Jean-Marie Le Pen pour deux injures publiques visant les homosexuels, dont le policier tué dans l’attentat des Champs-Élysées en 2017.

La Cour a validé sa condamnation pour injure constituée par des propos tenus dans une vidéo publiée sur sa chaîne YouTube en décembre 2016 : “je crois que la pédophilie, qui a trouvé ses lettres de noblesse … interdites, mais tout de même, dans l’exaltation de l’homosexualité, met en cause toutes les professions qui approchent l’enfance et la jeunesse”.

Autre condamnation confirmée de Jean-Marie Le Pen pour injures : ses commentaires sur le discours prononcé par le compagnon de Xavier Jugelé, policier assassiné en avril 2017, lors des obsèques de ce dernier : “je pense que cette particularité familiale doit être tenue à l’écart de ce genre de cérémonie, qui gagnerait d’ailleurs à plus de discrétion”.

“Merci Monsieur Le Pen”

Jean-Marie Le Pen est condamné à verser 2000 € de dommages et intérêts et 2000 € au titre des frais de justice à l’association Mousse, organisme engagé dans la lutte contre l’homophobie. L’association a déclaré dans un communiqué intitulé “Merci Monsieur Le Pen” que ces indemnités seront utilisées pour faire un don à l’association Ardhis, qui soutient les réfugiés LGBT.

Deshoulières Avocats conseille et défend plus de 600 clients. Notre cabinet expert en droit de la communication vous accompagne pour vos actions judiciaires en droit de la presse.

DEMANDER UN DEVIS GRATUIT