Actualité juridique

10 mars 2021

RGPD : 272,5 millions d’euros d’amendes infligés en 2020

Les régulateurs européens ont infligés globalement 272,5 millions d’euros d’amendes en 2020. La Cnil, régulateur français, a notamment condamné Google à une amende de 50 millions d’euros.

Les régulateurs ont montré leur volonté d’utiliser leurs pouvoirs et ont adopté des interprétations strictes du RGPD. S’appropriant pleinement les pouvoir que leur donne le RGPD, les régulateurs européens ont pris des sanctions financières lourdes cette année : 

  • une augmentation des condamnation de 39 % en 2020 ;
  • Les amendes et les notifications d’infraction continuent d’afficher une croissance annuelle à deux chiffres pour la deuxième année consécutive.
  • Le Danemark, par habitant, est en tête du classement des notifications de violations de données ;
  • La France et l’Italie n’ont enregistré que 5389 et 3460 notifications de violations de données pour la même période ;
  • Le taux quotidien global de notification des violations en Europe a connu une croissance à deux chiffres ;
  • L’Italie a infligé les amendes globales les plus élevées ;
  • 50 millions d’euros infligés à Google par l’autorité française de régulation de la protection des données.

Malgré ces sanctions, les régulateurs ont également fait preuve d’une certaine indulgence, plusieurs amendes très médiatisées ont été réduites en raison de difficultés financières des entreprises.

Deshoulières Avocats vous accompagne pour votre mise en conformité RGPD et agir devant la Cnil pour violation de données personnelles.

DEMANDER UN DEVIS GRATUIT