Actualité juridique

11 décembre 2017

VendomeTech : le ministère de la justice s’engage dans une révolution numérique

Etienne Deshoulières est intervenu vendredi 8 décembre 2017 lors de la VendomeTech, organisé au Ministère de la Justice en présence de la garde des Sceaux, Nicole Belloubet.

C’est la première fois qu’étaient réunis au Ministère de la justice tous les acteurs de la justice pour envisager la numérisation du service public de la justice. La ministère de la Justice s’est pleinement engagé dans la transformation numérique afin de rendre notre justice plus accessible, plus rapide, plus efficace et plus transparente. « Notre ministère doit accélérer la dimension prospective. On ne rendra pas la justice demain comme on la rend aujourd’hui », a-t-elle déclaré.

A la suite de l’intervention de la ministre, Guy Canivet, premier président honoraire de la Cour de cassation, s’est exprimé sur la Justice à l’heure de la numérisation estimant que « si on veut utiliser le numérique, il faut l’utiliser dans l’ensemble de l’institution que ce soit dans les juridictions ou chez les professionnels », appelant de ses voeux une coopération entre le public et le privé pour avancer sur la question de la numérisation de la justice.

Enfin, Peimane Ghaleh-Marzban, directeur des services judiciaires du ministère de la Justice, a évoqué les enjeux de l’ouverture des données jurisprudentielles pour les services judiciaires : « L’open data des décisions de Justice est une chance pour l’institution judiciaire et les citoyens, car cela permet de mieux connaître la Justice et aux magistrats de mieux la rendre. »