Actualité juridique

12 octobre 2022

Open data : le CNB contraint de publier en ligne l’annuaire des avocats

Par une décision du 27 septembre 2022, le Conseil d’Etat a ordonné au Conseil national des barreaux de publier en ligne l’annuaire national des avocats dans un standard ouvert, aisément réutilisable et exploitable par un système de traitement automatisé.

annuaire des avocats

Communication par voie de publication en ligne de l’annuaire des avocats

L’association Ouvre-boîte avait demandé la communication par voie de publication en ligne de l’annuaire des avocats inscrits aux tableaux et listes nationales, comportant le nom et le prénom de chacun d’eux, son adresse professionnelle, son identifiant et son numéro de toque, sa nationalité, sa date de prestation de serment, le nom de sa structure d’exercice, le numéro d’immatriculation de cette dernière, ses bureaux secondaires et la liste des collaborateurs y exerçant, sa catégorie professionnelle, etc.

Faute de réponse de la part du CNB, l’association a donc demandé l’annulation de cette décision. Selon le Conseil d’Etat, « il résulte de l’article 21-1 de la loi du 31 décembre 1971 que le législateur a entendu investir le Conseil national des barreaux d’une nouvelle fonction, se rattachant à sa mission de service public relative à l’organisation de la profession réglementée d’avocat, consistant à constituer et à rendre accessible au public la liste à jour des avocats inscrits au tableau d’un barreau. L’annuaire national qu’il incombe à ce dernier d’établir et de mettre à jour constitue ainsi, dans son intégralité, un document administratif ».

 

Un standard ouvert, aisément réutilisable et exploitable par un système de traitement automatisé

S’appuyant sur les travaux préparatoires de la loi du 18 novembre 2016 de modernisation de la justice du XXIème siècle, le Conseil d’Etat considère que le CNB, saisi d’une demande en ce sens, a l’obligation de publier en ligne le fichier correspondant à l’annuaire national des avocats dans son intégralité dans un standard ouvert, aisément réutilisable et exploitable par un système de traitement automatisé, ainsi que, spontanément, chaque mise à jour.

En outre, alors que le fichier comporte des données personnelles, le Conseil d’Etat estime que cet annuaire constitue « un document administratif communicable à toute personne qui en fait la demande et qui, étant nécessaire à l’information du public sur les conditions d’organisation et d’exercice de la profession réglementée d’avocat, peut être mis en ligne sans faire l’objet d’un traitement permettant de rendre impossible la réidentification des personnes ».

 

RÉFÉRENCES :

Deshoulières Avocats est un cabinet d’avocats spécialisé en droit de l’internet.

DEMANDER UN DEVIS GRATUIT