Créer une entreprise

Création d’entreprise : les 3 réflexes indispensables

Créer une entreprise nécessite de bien choisir sa structure juridique (autoentreprise, EIRL, SARL, SAS…), avant de rédiger d’éventuels statuts et de procéder aux déclarations.

1. Bien choisir sa structure juridique d’entreprise

La première décision lors de la création d’une entreprise doit porter sur la structure juridique. Le créateur d’entreprise peut en effet choisir d’exercer à titre individuel ou de créer une société. S’il exerce à titre individuel, il peut créer une autoentreprise ou encore se constituer en EIRL. S’il crée une société, il devra choisir la forme de société à créer : société anonyme, société par actions simplifiée, société en commandite simple, etc. Il s’agit d’un choix décisif dont dépendra la vie de l’entreprise. Ces choix sont à opérer en fonction de critères fiscaux, sociaux ou des besoins en capitaux.

2. Rédiger ses statuts selon son projet

Lors de la création d’une société, il est nécessaire de procéder à la rédaction des statuts de la société. Les statuts de société doivent également mentionner l’objet social de la société, le montant du capital social, la durée de la société et son mode de fonctionnement. Des stipulations supplémentaires seront à ajouter selon la forme de société choisie.

Les choix opérés au stade de la rédaction des statuts doivent être effectués en pleine connaissance des enjeux en découlant. Des statuts doivent notamment être rédigés afin d’éviter un éventuel blocage en cas de mésentente entre les associés.

3. Déclarez-vous au bon endroit

Une société n’existe qu’à compter de son immatriculation au registre du commerce et des sociétés. Cette immatriculation des sociétés peut désormais être effectuée auprès du guichet-entreprises. De même, l’autoentreprise n’existe qu’à compter de sa déclaration sur le site officiel de l’autoentreprise. Avant de procéder aux formalités de déclaration, il est nécessaire d’avoir tranché toutes les questions relatives à la forme de la société et au statut social des dirigeants et d’avoir en main l’ensemble des pièces nécessaires à la création de la société.

RÉFÉRENCES :